Astuces pour démarrer son potager avec peu d’espace !

potager

Astuces pour démarrer son potager avec peu d’espace !

S’il y a bien un sujet qui suscite de nos jours un regain d’intérêt dans la conscience collective, c’est bien le retour à une alimentation naturelle et bio.
Si donc le changement de mentalité va crescendo, les plus résolus n’hésitent pas à franchir le pas pour ne remplir leurs assiettes que d’aliments bio afin d’en retrouver le vrai goût.
Certains iront encore plus loin dans leur quête d’une alimentation saine, en ne tolérant dans leur plat que des produits provenant de leurs propres terres et donc cultivés par leurs propres soins.
Mais que faire lorsqu’on désire implanter son propre jardin mais qu’on ne dispose que d’assez peu d’espace ?

Un espace réduit pour jardiner

Lorsqu’on ne possède qu’une aire restreinte pour faire pousser ses propres fruits et légumes, la première stratégie à s’imposer est d’aller à l’essentiel et ne pas se perdre dans une grande diversification qui dans la pratique sera irréalisable, compte tenu de l’espace limité.
Privilégier donc tout d’abord des légumes que l’on aime, en mettant les plus faciles à cultiver dans ce lot en tête de liste. Toute démarche hasardeuse pouvant être préjudiciable, il faudrait aussi retenir comme critère déterminant de réussite, l’adaptation de vos végétaux au climat pour leur assurer une croissance sans encombre.

Maximiser sa production sur un espace minimal

Cultiver en hauteur les espèces rampantes est une fort belle manière de contourner le problème d’espace. L’installation d’un cloitre grillagé autour de votre potager serait alors judicieuse dans ce cas pour ne pas laisser courir au sol (ce qui prendrait trop d’espace) ce type de légumes.
Il faut aussi s’évertuer à exploiter chaque centimètre de son jardin et ‘’ne laisser nulle place ou la main ne passe et repasse’’ pour optimiser le rendement de son mini potager. Pour cela vous pouvez semer sur un même sillon deux espèces variées : une haute et une autre basse ; ce qui pourrait donner par exemple du basilic ou du persil au pied des tomates. Ou alors associer des plants de cycle court à des plants de cycle lent comme des choux et de la laitue ou bien des carottes parmi des radis.

Au regard de toutes les raisons sus évoquées, le peu d’espace n’est pas un argument de nature à vous stopper dans votre élan de vouloir créer votre propre potager.
Avec un peu d’habileté et une bonne planification, vous transformeriez très bien votre tout petit espace en une magnifique vue luxuriante, qui sera le fruit de votre travail et l’assurance d’une alimentation saine et équilibrée.

Pas de commentaires

Laisser un commentaire