Les critères relatifs à la construction d’une piscine

Les critères relatifs à la construction d’une piscine

Les critères relatifs à la construction d’une piscine

Un projet de construction ou d’installation de piscine est associé à différents paramètres, tous essentiels les uns et les autres. C’est un projet qui ne doit pas être pris à la légère, car il modifie plusieurs choses. Pour mener à bien votre projet et profiter pleinement de votre bassin, voici quelques points de référence relatifs à sa conception et sa présence.

Les critères de base à prendre en compte

Pour choisir les produits adaptés à une piscine, vous pouvez cliquer ici. En revanche, en ce qui concerne la conception du bassin, nous allons vous dévoiler les points à ne pas oublier. Entre autres, il faut :

  • définir le budget à allouer au projet afin de connaître avec précision le type de piscine adapté ou qui convient ;
  • la nature du terrain et la surface de son extérieur, car il faut un espace minimum en fonction du type de bassin à installer, il en va de même pour le type de terrain qui peut être, entre autres, un sol meuble, en pente, plat ou avec des rochers ;
  • la réglementation liée à l’installation d’une piscine. La consultation du service d’urbanisme est conseillée pour être sûre d’être conforme aux réglementations en vigueur dans sa région et dans sa commune ;
  • l’usage de son bassin, il peut s’agir d’une piscine assez large, d’un couloir de nage ou d’un bassin pour effectuer des longueurs.

Les différents types de piscines

Les différents types de piscines permettent de choisir sa piscine en fonction de son design et de ses différents avantages.

La piscine autoportante ou hors-sol

Cette infrastructure est facile à installer. Il peut être monté et démonté rapidement. Certains modèles ne nécessitent pas la demande d’un permis de construire. Toutefois, une déclaration de travaux est nécessaire lorsque sa surface est supérieure à 10 mètres carrés. En revanche, sa durée de vie est limitée et il ne dispose pas toujours d’un système de noyade.  

La piscine hors-sol

La légèreté de cette piscine la rend facile à installer. En plus, avec ce choix de bassin, vous n’avez pas besoin d’obtenir un permis de construire. La dimension du bassin est limitée et la structure peut être moins résistante lorsqu’il s’agit du modèle gonflable. Par contre, la version en bois ou en acier est plus résistante avec une durée de vie allant de 2 à plus de 15 ans.

La piscine semi-enterrée

C’est le choix idéal lorsque vous avez un terrain difficile à travailler, avec du relief ou en pente. Une demande de permis de construire et des travaux de terrassement sont à envisager lorsque vous optez pour ce type d’infrastructure.

La piscine enterrée  

C’est le modèle de bassin le plus durable, mais aussi celui qui nécessite le plus de travaux et d’investissement. Il s’adapte à la majorité des jardins, nécessite des travaux de terrassement et peut requérir un permis de construire.

Le choix de la matière à privilégier

Pour une piscine, il y a un large choix de matières avec lesquelles il est possible de choisir. Entre autres, il y a :

  • le béton pour la conception d’une piscine enterrée ;
  • le bois pour la conception d’une piscine semi-enterrée ou pour les bassins hors-sol ;
  • le polyester et l’acrylique pour les piscines à coque ;
  • la piscine en acier ou en PVC pour les piscines hors-sol.

Le choix du matériau adopté pour une piscine a une grande influence sur le budget à dédier à son installation et la durabilité de l’infrastructure. 

 

No Comments

Post A Comment